FR     EN

Dancers

Portfolio
Bio

BUD BLUMENTHAL (US)


Chorégraphe d’origine américaine, Bud Blumenthal crée ses pièces en Europe depuis 1990 où il est venu s’installer en 1988 pour intégrer la Cie du Plan K de Frédéric Flamand. Très vite, il rencontre Michèle Noiret et de nombreuses collaborations entre les deux artistes voient le jour. En 1991, iIs créent ensemble le duo Louisiana Breakfast. Après un passage remarqué à Avignon avec 24 Haïkus (solo, 1996) et Noeud de Sable (duo, 1997) en 2000, il obtient l’année suivante une résidence au Festival des Hivernales de 2001 pour la création des Entrailles de Narcisse. Poursuivant son travail de conjugaison de poésie et fluidité du mouvement avec les nouvelles technologies, il créé le Rivertriptych, trilogie chorégraphique comprenant Rivermen (1999), Les Entrailles de Narcisse (2001) et Red Cliff (2002). Parallèlement, il crée Phantom Limbic pour le Ballet de Lorraine (2002), hommage à Loïe Fuller appuyé par des images de synthèse et des effets spéciaux.

Les années 2000 voient aussi l’exploration dans le mélange de styles, dans Spledge notamment (Bruxelles/Brussel 2000) où il est le premier en Communauté française à mêler hip-hop et danse contemporaine et Groundscape (Africalia 2003), duo issu de sa rencontre avec deux danseurs d’origine ivoirienne. En 2004, à la Biennale de Charleroi/ Danses, Bud Blumenthal présente Les Reflets d’Ulysse, périple moderne en zone urbaine librement inspiré du mythe grec et de l’œuvre de James Joyce. Suite à cela, Bud Blumenthal monte l’installation Ulysses Roaming, mêlant ainsi danse, projection vidéo et diffusion sonore mobile.

2007 est consacrée à la création de Standing Wave, quatuor chorégraphique avec diffusion sonore originale et une musique signée Walter Hus et un quatuor à cordes sur scène. Parallèlement à cela, Bud Blumenthal retrouve Hayo David après avoir dansé ensemble dans des productions du Plan K pour DoWhileLoopS, une création chorégraphique commune sur le thème de la boucle. Enfin, dans Into the Riff, il explore le mélange de danse et musique improvisées en compagnie du tromboniste Garrett List et ses musiciens de la Riffing Society.

La Cie Bud Blumenthal/ Hybrid est subventionnée par le Ministère de la Communauté française Wallonie-Bruxelles. Elle est en compagnonnage au Théâtre de l’Agora, scène nationale d’Evry et de l’Essonne.

Vers le site de la Cie Bud Blumenthal/Hybrid


CLAIRE FILMON (FR)


Directrice artistique d’Asphodèle Danses Envol, danseuse improvisatrice et pédagogue, basée à Paris, elle danse professionnellement depuis 1985.

Après une formation de danse classique, elle aborde la technique Cunningham. Dès 1988,elle s’ouvre aux nouvelles techniques du mouvement (méthodes Bartenieff, Feldenkrais, F.M. Alexander et Body Mind Centering).

JPEG - 199.6 ko
Claire Filmon

En 1990, boursière du ministère de la Culture en France, elle part un an aux Etats-Unis étudier la technique Horton avec Bella Lewitzky et l’improvisation avec Anna Halprin. Puis, elle développe sa pratique auprès de danseurs de Trisha Brown, la complète avec le contact improvisation puis s’investit dans l’improvisation spectacle en Europe et aux Etats-Unis.

Depuis 1995, elle crée ou participe à des spectacles d’improvisation avec notamment Barre Phillips, Julyen Hamilton, Simone Forti, Nancy Stark Smith, Lisa Nelson, dans des lieux tels que le Théâtre de la Bastille à Paris, le Bauhaus Naunynstrasse à Berlin, le MAMCO à Genève, le Linna Theatre à Tallinn, la Judson Church à New York ou le Mark Taper Auditorium à Los Angeles. Elle est régulièrement invitée à enseigner en France, ainsi qu’en Suisse, Estonie, Finlande et USA.

Vers son site personnel


THEODOSSIA STATHI (GR)


JPEG - 353.5 ko
Theodossia Stathi

Theodossia Stathi a étudié la danse à l’ « European Dance Development Center » en Hollande ainsi qu’au « P.A.R.T.S. » en Belgique. Elle a pris part à de nombreux ateliers animés par Julyen Hamilton, Barre Philips, Mark Tompkins, Lily Kiara, Eva Karczag, pour ne citer qu’eux. Elle a également participé au « Solo Performance Commissioning Project » de Deborah Hay et a dansé pour Ann Van den Broek.

Intéressée par l’exploration du rapport en danse improvisée et musique, elle a travaillé et s’est produite avec Marjolaine Charbin (joueuse de piano) et « Garrett List & the Riffing Society ».

Elle est membre d’un groupe d’improvisation et de performance dirigée par Julyen Hamilton et elle participera à la nouvelle création de Thomas Hauert.


STEPHANE ELS (FR)


Stéphane Els développe une recherche autour du théâtre, du mouvement et de la vidéo. En 2006, il crée la cie la nuit le jour, et monte les pièces « eau forte », « les Recluses », « Jardin d’enfant(s) » proposant un « théâtre » du face à face et de l’intime, et mêlant ces différentes approches… Il s’intéresse à l’improvisation et à la composition autour du mouvement, de la musique et du mot, performe et enseigne en France et à l’étranger (Slovaquie, Estonie, Corée, Etats-Unis, etc.)

lanuitlejour.com
asphodele-danses.com